Exercice 3 : Analyser la fréquence de consommation des aliments dans Excel

Jour 4 : Vendredi 25 juillet 2014 (n = 12)

Vous recevez durant la journée les questionnaires relatifs à huit cas.

Vous décidez de saisir les données de vos questionnaires dans une base de données Microsoft Access, puis de les exporter dans Microsoft Excel pour en faire l’analyse. Vous devez analyser les données pour déterminer s’il y a des expositions qui sont survenues à une plus grande fréquence que prévu. Pour obtenir plus de renseignements sur les fréquences alimentaires prévues, consultez le document de base indiqué ci-dessous.

Lecture de base

Cet exercice est divisé en trois parties.

Partie 1

Examinez les données brutes d’exposition aux aliments du tableau 1 (« Données originales ») du Module 2 – Exercice 3. Cela représente les données brutes extraites de la base de données Access dans laquelle vous avez saisi les réponses aux questionnaires.

Déterminez les expositions alimentaires les plus communes parmi les cas – examinez la proportion de cas qui ont répondu « Oui », de même que la proportion de cas qui ont répondu « Oui » ou « Probablement ».

Dressez la liste des expositions alimentaires signalées par plus de 60 % des cas (utilisez à cette fin la colonne « Oui » + « Probablement »). Ce sont les expositions que vous examinerez plus en détail au cours des parties 2 et 3 du présent exercice.

RÉPONSE

Les aliments suivants ont été recensés comme présentant de l’intérêt :

  • LÉGUMES : Laitues (toutes), laitue romaine, poivrons (tous), poivrons rouges, poivrons orange, poivrons jaunes, tomates fraîches (non cultivées à la maison), tomates cerise, concombres, brocolis et champignons
  • VIANDE : Tout bœuf (sauf les charcuteries), hamburgers, bacon, tout poulet (sauf les charcuteries), morceaux et pièces de poulet entiers ou coupés
  • PRODUITS LAITIERS ET ŒUFS : Crème glacée/gelato, œufs et manipulation d’œufs crus/pas assez cuits
  • FRUITS : Fraises et bananes
  • AUTRES : Autres collations préemballées (p. ex. croustilles, bretzels, craquelins, biscuits, petits gâteaux) et céréales froides pour petit déjeuner

 

Partie 2

Comparez les fréquences alimentaires sélectionnées aux fréquences alimentaires de référence figurant du tableau 2 (« Fréquence cons. valeur réf. ») du Module 2 – Exercice 3.

Comment la proportion de cas signalant une exposition se compare-t-elle aux niveaux prévus (c’est‑à‑dire les proportions obtenues au moyen des enquêtes sur la nutrition)? Quels changements surviennent dans la liste des aliments suspects lorsque vous prenez en considération ces fréquences de consommation prévues? Quelles sont certaines des limites de l’utilisation des données des enquêtes sur la nutrition en ce qui concerne l’obtention de valeurs prévues d’exposition à des aliments?

RÉPONSE

Certains aliments (p. ex. bananes, céréales froides pour petit déjeuner, œufs, crème glacée/gelato, tout poulet) se situent à l’intérieur d’une fourchette de 10 % par rapport à la fréquence prévue, ce qui laisse penser qu’ils ne présentent pas d’intérêt additionnel. Il est raisonnable d’exclure certains aliments, même si leur fréquence dépasse de plus de 10 % la fréquence prévue, en se fondant sur ce que les valeurs prévues mesurent. Par exemple, la variable dans l’atlas des expositions des CDC (Atlas of Exposures) utilisée comme comparaison pour les collations préemballées concerne exclusivement les croustilles. Dans notre questionnaire, cette variable inclut aussi les bretzels, les biscuits, etc.; il est donc prévisible que la valeur obtenue sera plus élevée.

Si l’on envisage uniquement les aliments dont la fréquence déclarée dépasse de plus de 10 % les niveaux prévus, il reste les aliments suivants (il est à noter que les résultats ci-dessous comprennent des aliments sans niveaux prévus, c’est-à-dire des aliments ne figurant pas dans les enquêtes sur la nutrition) :

  • LÉGUMES : Laitues (toutes), laitue romaine, poivrons, poivrons rouges, poivrons orange, poivrons jaunes, tomates fraîches (non cultivées à la maison), tomates cerise, concombres, brocolis et champignons
  • VIANDE : Tout bœuf (sauf les charcuteries), hamburgers, bacon et morceaux de poulet entiers ou coupés
  • FRUITS : Fraises

L’utilisation de la fréquence de consommation des aliments comporte cependant un grand nombre de limites, car cette fréquence ne tient pas compte de certains facteurs, dont les suivants :

  • Variations saisonnières (p. ex. la consommation de cerises est plus élevée au cours de l’été, mais les fréquences de consommation prévues sont les mêmes toute l’année)
  • Différences dans la consommation alimentaire chez les hommes et les femmes et les adultes et les enfants
  • Emplacement géographique (sauf pour les valeurs à l’échelle des États qui sont disponibles dans l’atlas des expositions des États-Unis)
  • Différences entre les divers groupes ethniques/religieux/culturels

De plus, étant donné que les questions précises varient d’un questionnaire à l’autre, il est souvent difficile de trouver le groupe témoin le plus approprié. Par exemple, l’atlas des expositions des CDC fait la distinction entre les hamburgers préparés à la maison et ceux préparés dans les restaurants, ce qui n’est pas le cas dans le questionnaire générateur d’hypothèses utilisé pour la présente enquête. De telles différences dans la définition des aliments peuvent faire en sorte qu’il soit difficile de déterminer quelle est la variable de référence la plus appropriée pour servir de fréquence « prévue » de consommation de hamburgers.

 

Partie 3

Une façon d’évaluer si la proportion de cas qui ont consommé un aliment est sensiblement différente de la proportion prévue consiste à calculer la probabilité binomiale.

Examinez tableau 3 (« Probabilité binomiale ») du Module 2 – Exercice 3. Quels sont les aliments dont la proportion est sensiblement plus élevée que prévu?

RÉPONSE

La différence entre les deux proportions est significative au niveau de p < 0,05 dans le cas des aliments suivants :

  • LÉGUMES : Laitue romaine, poivrons, poivrons rouges, tomates cerise et champignons
  • VIANDE : Hamburgers et bacon
  • FRUITS : Fraises

OUTILS

 

< RETOUR SUIVANT >