Module 4: Resume epidemiologique final

Étude de cas : Enquête sur l’éclosion multiprovinciale d’E. coli O157:H7 associée aux hamburgers congelés

Résumé épidémiologique final

Le 5 septembre 2014

 

Résumé

  • Dix-sept (17) cas confirmés en laboratoire ont été recensés dans le cadre de la présente enquête, notamment 6 au Manitoba, 5 en Saskatchewan, 4 en Alberta, et 2 en Colombie-Britannique. L’âge de ces cas variait de 5 à 82 ans, avec un âge médian de 30,5 ans, et 47 % des cas étaient des femmes. Les dates d’apparition de la maladie variaient du 28 juin au 19 juillet 2014.
  • Deux marques de hamburgers congelés fabriqués à une usine ont fait l’objet d’un rappel par l’Agence canadienne d’inspection des aliments le 3 août 2014.
  • La fin de l’éclosion a été déclarée le 2 septembre 2014. Aucun autre cas n’a été recensé après le rappel.

 

Contexte

L’éclosion a été détectée pour la première fois à l’échelle nationale le 21 juillet 2014, lorsque le Programme national de surveillance des maladies entériques a signalé une augmentation des cas d’infection à E. coli O157 dans le pays, notamment en Saskatchewan et au Manitoba. Par la suite, une concentration de six cas d’infection à E. coli O157:H7 avec des profils d’électrophorèse en champ pulsé (PFGE) correspondants a été déclarée par PulseNet Canada. Avant cela, le 18 juillet 2014, on a été détecté en Saskatchewan une concentration de cas associée à un barbecue de la Fête du Canada; cette concentration de cas a ensuite été incluse dans l’enquête nationale.

 

Résumé épidémiologique

Définitions de cas

Cas confirmé : un résident du Canada ou une personne en visite au Canada pour qui il y a

  • une confirmation en laboratoire de l’infection E. coli O157:H7 ET
  • une combinaison de profils PFGE 1398/ECBNI.1212 OU ECXAI.1398/ ECBNI.2985 ET
  • l’apparition des symptômes ou la confirmation en laboratoire le ou après le 1er juin 2014

 

Cas probable : un résident du Canada ou une personne en visite au Canada pour qui il y a

  • une confirmation en laboratoire de l’infection E. coli O157:H7 ET
  • une PFGE en attente ET
  • l’apparition des symptômes ou la confirmation en laboratoire le ou après le 1er juin 2014

 

Cas suspect : un résident du Canada ou une personne en visite au Canada pour qui

  • les symptômes* correspondent à ceux de l’infection à E. coli O157:H7 infection ET
  • il y a un lien épidémiologique avec un cas confirmé ET
  • l’apparition des symptômes le ou après le 1er juin 2014

 *Diarrhée (trois selles aqueuses ou plus en 24 heures)

 

Résumé du laboratoire

Dix-sept (17) cas confirmés en laboratoire ont été recensés dans le cadre de la présente enquête. Seize (16) cas présentaient la combinaison de profils PFGE ECXAI.1398/ ECBNI.2985 tandis qu’un cas présentait la combinaison ECXAI.1398/ECBNI.1213. Onze (11) cas ont fait l’objet d’un sous-typage; tous affichaient des profils d’analyse multilocus du polymorphisme de séquences répétées en tandem (MLVA) correspondant. Aucun cas probable n’a été recensé au cours de la période où l’éclosion a été déclarée terminée.

 

Épidémiologie descriptive

Les 17 cas ont été détectés dans quatre provinces, à savoir le Manitoba (6), la Saskatchewan (5), l’Alberta (4), et la Colombie-Britannique (2). L’âge de ces cas variait de 5 à 82 ans, avec un âge médian de 30,5 ans, et 47 % des cas étaient des femmes. Les dates d’apparition de la maladie variaient du 28 juin au 19 juillet 2014.

Resume epidemiologique final

Figure 1 : Nombre de cas confirmés d’éclosion d’infection à E. coli 0157:H7 selon la date d’apparition de la maladie (n = 17).

 

Expositions

Parmi les 17 cas confirmés, huit ont été soumis à un questionnaire exploratoire, six ont été soumis à un questionnaire ciblé, un cas a été soumis aux deux questionnaires, et trois cas n’ont fait l’objet d’aucun suivi.

Parmi les huit cas qui ont été soumis au questionnaire exploratoire, sept ont déclaré consommer des hamburgers, mais cinq ne se souvenaient plus de leur marque. Un cas n’a pas signalé d’exposition aux hamburgers.

Les sept cas qui ont été soumis à un questionnaire ciblé ont indiqué une exposition aux hamburgers congelés. Parmi ces cas, 6 sur 7 se rappelaient de la marque des produits qu’ils avaient consommés, et ces cas (6 sur 6) ont indiqué une consommation de hamburgers congelés Farmer Fred’s Burger ou Happy Burger.

Resume epidemiologique final - graphique circulaire

Figure 2 : Résumé des expositions de cas

 

Enquête sur la salubrité des aliments

Une traçabilité menée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a déterminé que les produits des deux marques de hamburgers signalées par les cas interrogés, Happy Burger et Farmer Fred’s Burgers, ont été produits à la même usine et à la même période. L’usine en question est située en Alberta et produit deux autres marques de hamburgers en plus des marques ayant fait l’objet d’un rappel. Un rappel a été émis le 3 août 2014 pour tous les hamburgers produits du 2 juin au 8 juin 2014 à l’usine. Ce rappel incluait deux lots de hamburgers Farmer Fred’s Burgers et un code de lot Happy Burger.

L’ACIA a commencé une inspection de l’usine le 1er août; cette inspection comprenait une collecte d’échantillons de produits et d’échantillons environnementaux. L’inspection de l’usine n’a révélé aucun élément préoccupant.

 

Échantillons d’aliments

Des échantillons ont été collectés à la résidence de deux cas. L’un des échantillons était une boîte ouverte de hamburgers Happy Burger et l’autre, une boîte ouverte de hamburgers Farmer Fred’s Burgers. La présence d’E. coli O157:H7 a été détectée dans les deux échantillons. Le profil PFGE des échantillons correspond à la souche de l’éclosion.

L’ACIA a obtenu 40 échantillons de l’usine et de magasins de détail notamment : 8 échantillons de lots rappelés, 20 échantillons de lots produits à des dates antérieures et ultérieures (ainsi que des marques produites à l’installation, mais n’étant pas incluses dans le rappel), et 12 échantillons environnementaux. Quatre échantillons de lots rappelés (boîtes de produit non ouvertes) ont été déclarés positifs à E. coli O157:H7, avec les quatre profils PFGE correspondant à la souche d’éclosion. La souche E. coli n’a pas été détectée dans les échantillons de lots de hamburgers antérieurs et ultérieurs ou les échantillons environnementaux.

 

Conclusion

 Les sources probables de maladie dans cette éclosion étaient deux différentes marques de hamburgers congelés produits à la même usine, notamment deux lots de hamburgers Farmer Fred’s Burgers et un lot de hamburgers Happy Burger. Ces produits ont été efficacement rappelés, cependant, il est possible que des cas supplémentaires associés à cette exposition soient déclarés ultérieurement en raison de la longue durée de conservation de ces produits.