Mercredi 6 août – téléconférence no 5 du CCEE

Jour 17 : mercredi 6 août 2014 (n = 17)

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) signale que les produits rappelés avaient une distribution limitée et que tous les produits en magasin ont été rappelés. L’ACIA effectue des vérifications d’efficacité (inspections de magasins choisis au hasard qui ont reçu le produit pour s’assurer qu’il ne reste aucun produit rappelé en rayon).

Les échantillons provenant des domiciles des deux cas sont tous deux présumés positifs pour E. coli O157:H7. L’ACIA soumet actuellement à des analyses des produits des lots concernés, ainsi que de lots antérieurs et ultérieurs des deux produits. Elle teste également une troisième marque de produits fabriqués dans la même usine; toutefois, cette marque n’a pas été produite la même semaine que les marques concernées (début juin).

Les provinces signalent deux nouveaux cas, l’un au Manitoba (apparition de la maladie le 19 juillet) et l’autre en Colombie-Britannique (apparition de la maladie le 15 juillet). Dans les deux cas, l’apparition de la maladie a été signalée avant le rappel du produit; par conséquent, au total, 17 cas sont désormais inclus dans cette éclosion. Les provinces conviennent de continuer à interroger les cas à l’aide du questionnaire ciblé et de faire part des résultats.

PulseNet Canada indique que, le mardi 5 août, les résultats de l’analyse multilocus du polymorphisme des séquences répétées en tandem (MLVA) étaient disponibles pour 11 cas. Le profil MLVA du cas qui présentait un profil BlnI différent était identique à ceux de tous les autres cas. À la lumière de cette information, ce cas reste inclus dans l’enquête.

Le Programme national de surveillance des maladies entériques (PNSME)  indique qu’aucun nouveau cas d’E. coli O157 n’a été signalé la semaine dernière; par conséquent, il est peu probable que des isolats soient actuellement soumis à une électrophorèse en champ pulsé (PFGE). Les provinces confirment cela, car aucune d’entre elles n’a connaissance d’isolats d’E. coli O157 soumis à une PFGE en ce moment.

Pendant la téléconférence du CCEE, les partenaires conviennent qu’il est temps de décider d’une date à laquelle l’éclosion peut être déclarée terminée et de prendre les mesures nécessaires pour clore l’enquête.

 

< RETOUR SUIVANT >