Listes des cas

Sur cette page

Aperçu

Une liste des cas s’entend d’un tableau qui comprend des renseignements clés à propos de chaque cas d’une éclosion. Chaque rangée représente un cas, et chaque colonne représente une variable, notamment une donnée démographique, clinique ou épidémiologique (p. ex. facteurs de risque et d’exposition). Les renseignements de la liste des cas décrivent une éclosion sur les plans des personnes touchées et des lieux et moments de l’exposition. La liste des cas peut être créée avant le questionnaire de génération d’hypothèse  ou en même temps que celui-ci.

Une liste des cas bien construite résumera les renseignements connus, ce qui permettra un repérage rapide des tendances, des renseignements manquants et des erreurs. La création de statistiques descriptives et de la courbe épidémique est ainsi facilitée.

Les éclosions sont toutes uniques; par conséquent, les listes des cas varient d’une éclosion à l’autre. La construction d’une liste des cas offre une certaine flexibilité, puisqu’elle est basée sur les besoins du processus d’enquête; cela dit, l’utilisation d’un ensemble uniforme de formats et d’éléments de données aide à assurer l’uniformité, la normalisation, l’exactitude et la fiabilité des données, ce qui facilite donc aussi la comparabilité, la production de rapports et les enquêtes sur les éclosions. 

Retour vers le haut de la page

Variables

Chaque colonne de la liste des cas représente une variable (que l’on désigne également comme étant des « champs »). Pour faciliter une analyse, il vaut mieux utiliser des réponses fermées et limiter les textes libres. Les dates clés sont également importantes, puisque la date d’apparition de la maladie n’est pas toujours connue; il est donc important de recueillir le plus de renseignements sur les dates possible. Les variables les plus communes comprennent les variables suivantes (sans toutefois s’y limiter) :

  • Variables administratives
    • Numéro d’identification unique/identificateur de cas
    • État d’exécution du questionnaire (link to background/questionnaire_design/fr)
    • Renseignements à l’intention de l’enquêteur
    • État du cas (p. ex. ne représente pas un cas, cas soupçonné, cas secondaire, cas probable ou cas confirmé)
  • Renseignements démographiques et résultat
    • Âge
    • Sexe
    • Géolocalisateurs (p. ex. province, région, ville)
    • Symptômes (une colonne pour chaque symptôme)
    • Date d’apparition de la maladie
    • Décès
    • Hospitalisation
  • Données du laboratoire
    • Pathogène
    • Sérotypes
    • Résultats du typage (p. ex. électrophorèse en champ pulsé, génotype, etc.)
    • Date du prélèvement de l’échantillon
    • Date de déclaration (par le laboratoire)
  • Expositions : Ce champ de texte peut servir à saisir des expositions clés à des aliments d’intérêt ainsi que des renseignements tels que des codes de lot, des dates d’achat et des lieux d’achat, qui servent tous à orienter les enquêtes sur la salubrité des aliments. Si certaines expositions communes sont relevées, il vaut mieux saisir chaque différente exposition dans une colonne distincte.
  • Remarque : Ce champ de texte peut servir à saisir des renseignements considérés comme étant pertinents, mais qui ne sont pas saisis dans l’une des variables susmentionnées. 

Retour vers le haut de la page

Considérations liées aux logiciels 

MS Excel est un outil efficace et convivial pour les enquêtes sur les éclosions, puisque des statistiques descriptives peuvent être générées dans le même programme; cela dit, il faut prendre soin de bien saisir les données pour s’assurer que les variables sont bien formatées. Les précautions à prendre lors de l’utilisation de Microsoft Excel pour des listes des cas sont décrites ci-dessous.

Précautions à prendre lors de l’utilisation de Microsoft Excel pour une liste des cas:

  • Lorsque vous triez des données, figez la rangée comprenant l’en-tête de la colonne (c.-à-d. les noms de variables), de sorte que l’en-tête ne soit pas trié avec tous les autres champs du tableau.
  • Pour bien trier les données par colonne, l’ensemble du tableau doit être sélectionné. La sélection d’une seule colonne peut entraîner l’introduction d’inexactitudes dans l’ensemble de données.
  • Portez une attention particulière à la fonction de remplissage automatique lors du remplissage des champs, de sorte que les données soient bien saisies.
  • Assurez le formatage de chaque colonne, notamment des colonnes de dates, pour vous assurer que les données sont d’un type uniforme.
  • Dans la mesure du possible, limitez les erreurs de saisie de données en utilisant un menu déroulant situé à l’intérieur des cellules ou en utilisant des restrictions de champs.

Les listes des cas peuvent également être extraites de systèmes de bases de données : MS Access, Epi Info, Epi Data, etc. Ces systèmes de bases de données offrent plus de fonctions qui permettent de minimiser les erreurs de saisie de données lors d’une utilisation par un professionnel bien formé. L’établissement d’une base de données représente toutefois un processus plus complexe qui ne devrait pas être entrepris dans le seul but de tenir à jour une liste des cas. 

Retour vers le haut de la page

Exemples

Retour vers le haut de la page

Outils 

Liste des cas et dictionnaire de données

  • Cet outil, en format Microsoft Excel, est conçu pour être utilisé comme modèle de liste des cas dans le cadre des enquêtes sur l’éclosion d’une maladie d’origine alimentaire. Une fois que les données sont saisies, les statistiques descriptives se calculent automatiquement. Le dictionnaire de données décrivant chaque champ de données dans le tableau synoptique est fourni au dernier onglet.

Base de données pour la gestion des éclosions

  • Cette base de données Microsoft Access suivra la disposition et la structure des questionnaires exploratoires sur les maladies entériques utilisés par l’ASPC. Les utilisateurs pourront saisir les données, exporter les champs sélectionnés dans un tableau synoptique en format Microsoft Excel, générer automatiquement des tableaux récapitulatifs sur l’exposition aux aliments et au risque et effectuer des interrogations personnalisées dans la base de données. Cet outil devrait être terminé d’ici la fin de 2015.  

Retour vers le haut de la page

Références

Gregg, M.B (ed.). 2002. Field Epidemiology, 2nd Edition.Oxford University Press, Oxford, England.

MacDonald, P.D.M. 2012. Methods in Field Epidemiology. Jones & Bartlett Learning, Burlington, MA.

World Health Organization. 2008. Foodborne disease outbreaks: guidelines for investigation and control. WHO Press, World Health Organization, Geneva, Switzerland. http://www.who.int/foodsafety/publications/foodborne_disease/outbreak_guidelines.pdf

Retour vers le haut de la page