« Épi »-logue

Cette étude de cas consistait à enquêter sur une éclosion fictive d’infections à Salmonella Newport à l’échelle du gouvernement fédéral. Chaque éclosion étant unique, l’étude de cas ne constitue pas un document d’orientation pour les enquêtes concernant les éclosions au Canada. Plusieurs libertés créatives ont été prises pour améliorer la progression du récit. Voici un résumé de ces libertés créatives :

Étude de cas

Commentaire

Il y a un intervalle très court entre la date d’apparition des symptômes chez les cas et le signalement de ces cas à l’équipe chargée de l’éclosion (19 à 26 jours).

Les délais de détection des cas utilisés dans cette étude ne reflètent pas le délai de déclaration réel couramment observé dans les éclosions d’infections à Salmonella, qui est généralement de 3 à 6 semaines.

Les renseignements précis sur les épinards étaient connus dès les entrevues initiales, mais limités pour d’autres produits.

Il est peu probable qu’au moment de l’entrevue initiale, les 4 cas aient eu ce niveau de détail (date d’achat, marque), ou que, par coïncidence, ils l’aient eu uniquement pour une exposition (aux épinards).

La date d’apparition des symptômes a été fournie pour tous les cas, même ceux qui ont été perdus de vue au cours du suivi.

La date d’apparition des symptômes n’est habituellement pas disponible pour tous les cas. Lorsqu’elle n’est pas disponible, on doit utiliser la date disponible la plus ancienne (date du prélèvement de l’échantillon, date de réception, date de l’isolement, date du rapport).

Sept entrevues ont été réalisées au moyen du questionnaire générateur d’hypothèses dans un délai de 24 heures.

Ce délai est souvent beaucoup plus long qu’une journée. Il peut s’écouler plusieurs jours avant d’obtenir les coordonnées d’un cas, de communiquer avec lui et de trouver un moment propice pour réaliser le questionnaire.

Dans l’étude de cas, la majeure partie de l’information a été communiquée lors des téléconférences du CCEE.

Bien que les téléconférences du CCEE soient une excellente occasion de donner des mises à jour, l’information est habituellement communiquée à mesure qu’elle devient disponible, ce qui ne correspond pas toujours au calendrier des téléconférences du CCEE.

La majorité [10/12 (83,3 %)] des cas interrogés à l’aide d’un questionnaire ciblé ou générant des hypothèses ont déclaré avoir consommé ou avoir probablement consommé des graines de chia avant de commencer à ressentir les symptômes de l’infection.

Le pourcentage de personnes déclarant des produits visés n’est pas toujours aussi élevé. Les évaluations épidémiologiques sont souvent effectuées avec moins de 100 % des cas déclarant la consommation du produit d’intérêt.

Aucun cas comportant des dates d’apparition des symptômes postérieures au rappel n’a été déclaré.

Les graines de chia visées par le rappel ont généralement une longue durée de conservation. Les gens ne savent pas toujours qu’ils ont des produits rappelés chez eux, donc il est possible que d’autres cas se déclarent après le rappel.

Santé Canada a attribué un risque pour la santé de niveau 2 pour les deux différentes marques de graines de chia : La marque « Smile » (deux codes de lot) et la marque « Nature’s Planet » (un code de lot). L’ACIA a déterminé que la mesure appropriée de gestion des risques était un rappel de classe I pour les consommateurs et un avis de rappel d’aliments. L’entreprise a accepté de procéder au rappel volontaire.

Santé Canada et l’ACIA n’ont pas examiné cette étude de cas. Le risque pour la santé qui a été attribué et les mesures de gestion des risques qui ont été prises dans cette étude de cas ne reflètent pas nécessairement les décisions que Santé Canada et l’ACIA prendraient compte tenu de l’information disponible.

 

Aucun bilan rétrospectif n’a eu lieu pour cette enquête.

Dans une éclosion de cette complexité, un bilan rétrospectif aurait lieu et des recommandations seraient formulées. Elles seraient saisies dans le résumé épidémiologique final. Une liste des cas d’exposition aux graines de chia serait également incluse dans le résumé épidémiologique final, indiquant tous les détails du produit, les renseignements sur les cartes de fidélité, etc.

< Retour Suivant >