Modèle d’alerte de santé publique

Télécharger le format de rechange
(Format Word, 25 Ko, 2 pages)

Aperçu

Les alertes de santé publique constituent une application sur le Réseau canadien de renseignements sur la santé publique qui permet la notification et la diffusion en temps opportun de renseignements entre des intervenants en santé publique locaux, régionaux, provinciaux, territoriaux et nationaux. Les utilisateurs peuvent sélectionner le public cible (une province ou un territoire, plusieurs provinces ou territoires, autorité nationale) qui sera avisé par courriel de l’affichage d’une nouvelle alerte de santé publique. Les alertes de santé publique sont utilisées dans la recherche de cas et pour renseigner sur des situations faisant l’objet d’enquêtes à l’échelle nationale, provinciale, territoriale et locale.

Historique

Le système d’alertes de santé publique relatives aux maladies entériques a été mis au point par un groupe de travail local, provincial et fédéral et lancé en août 2001 au Centre canadien de surveillance des éclosions entériques (CCSEE), puis déplacé au Centre canadien de renseignements et de surveillance des éclosions (CCRSE), sur le Réseau canadien de renseignements sur la santé publique (RCRSP) en 2003. Nombre de personnes font toujours référence aux alertes de santé publique en tant que « publications CCSEE » ou « alertes CCSEE ».

Contenu général

  • Public
    • Se remplit automatiquement en fonction des choix faits avant la publication.
  • Auteur et coordonnées.
    • Les sections se remplissent automatiquement.
  • Renseignements sur la publication
    • Remplissage des champs du menu déroulant
    • On peut saisir la mention « inconnu » dans certains champs étant donné que les alertes de santé publique sont souvent publiées avant que tous les renseignements ne soient disponibles.
  • Niveaux de priorité (attribués lors de la publication)
    • Non critique (verte) : menace minime ou non existante pour la santé publique. Doit être lue dans un délai de 7 jours.
    • Important (jaune) : menace possible pour la santé publique. Peut exiger une attention ou une mesure immédiates selon la pertinence. Doit être lue dans un délai de 72 heures.
    • Urgent (jaune) : menace importante pour la santé publique. Justifie une attention immédiate et peut exiger une mesure. Doit être lue dans un délai de 24 heures.
    • Critique (rouge) : menace extraordinaire pour la santé publique. Justifie une mesure ou une attention immédiates. Doit être lue dans un délai de 60 minutes.

Autres points

  • Peut être associé à des alertes publiées antérieurement.
  • Des documents peuvent être joints (p. ex., chiffriers, cartes et autres renseignements importants).
  • Des liens vers les sites Web peuvent être inclus.
  • Selon votre niveau d’accès, vous procéderez directement à des publications (examinateur) ou soumettrez l’alerte à l’examinateur aux fins d’approbation et de publication (rédacteur).

Modèle/exemples

[Nom de l’organisme] collabore avec [insérer les noms des autres organismes] pour enquêter sur une concentration de cas/éclosion de cas [agent pathogène] liée/associée à [détails].

Résumé des cas et date de l’événement ou de mise en œuvre des mesures principales, par exemple :

  • Un comité national de coordination d’enquête en cas d’éclosion a été formé le [date].
  • Actuellement, on dénombre X cas présentant une combinaison de profils PFGE (0001, XXXX.0002).
  • Le cas travaillait au Restaurant A dans la ville X en tant que préposé à la manutention des aliments alors qu’il était infecté [date] et [date].
  • Tous les cas X signalés comme ayant consommé le produit A provenant du marché agricole B dans le territoire de compétence Y.

Définitions de cas

[Insérer les définitions de cas pour les cas confirmés, probables et suspects, si disponibles]

Résumé épidémiologique

  • Tranche d’âge : De X à Y ans (âge médian = Z ans)
  • Sexe : X % (Y/Z) femmes
  • Période d’apparition de la maladie : [date la plus précoce] à [date la plus tardive]

En collaboration avec les partenaires provinciaux et de laboratoire, les renseignements épidémiologiques relatifs aux cas font actuellement l’objet d’un examen. Des enquêtes sont en cours afin de déterminer la source et l’étendue du problème.

Mesure

La mesure demandée dépendra de la personne qui envoie l’alerte, de l’événement et du public. Assurez-vous d’inclure vos coordonnées dans l’alerte. Les mesures potentielles peuvent comprendre les suivantes :

  • Veuillez signaler tous les cas [agent pathogène] présentant le profil PFGE 0001 et des symptômes le ou après le [date] à vos représentants provinciaux/territoriaux. Les représentants des autorités sanitaires provinciales, à leur tour, auront à aviser la Division de la gestion des éclosions en écrivant à [adresse électronique] ou en appelant le [numéro de téléphone].
  • Si vous recevez une déclaration de [agent pathogène], veuillez vous assurer que l’électrophorèse en champ pulsé est complète pour ces isolats et que les profils sont téléchargés dans PulseNet Canada. Veuillez signaler tout [agent pathogène] présentant le profil PFGE 0001 à [personne-ressource] et interroger de nouveau les cas concernés à l’aide du questionnaire normalisé.
  • Si vous détectez des cas dans votre territoire de compétence qui peuvent être liés au cas confirmé ou qui déclarent avant consommé de la nourriture au Restaurant A dans la ville X entre le [date] et le [date], veuillez communiquer avec [nom] par téléphone au [numéro de téléphone].
  • Lors de l’interrogation des cas, les enquêteurs doivent enquêter sur l’exposition au produit A. En outre, il doit s’enquérir de l’exposition au marché agricole B et de tout facteur de risque au marché qui pourrait être lié à [agent pathogène].