Interprétation des résultats de la génération d’hypothèses

Examinez les résultats de l’analyse de la fréquence de consommation en utilisant les probabilités binomiales indiquées ci-dessous [le tableau original est disponible sous le troisième onglet du chiffrier Excel utilisé pour l’exercice 3 (Module 2 – Exercice 3)].

Le tableau montre que de multiples éléments dépassent la fréquence prévue : laitue (toutes et romaine), poivrons (tous et rouges), tomates cerises, champignons, hamburgers, bacon et fraises.

 

Ailment Cas confirmé Référence A* Référence B† Référence C++ Probabilité binomiale 
   Oui  Prob  Non  NSP % O + P CDC Food Atlas (2006/07) Waterloo Study (2008) Foodbook Canada (2015) Référence A

Référence B

Référence C

LÉGUMES
Laitue 6 0 0 1 100.00%   84.00% 82.40%   0.3513 0.3130
Laitue romaine 6 0 0 1 100.00% 46.50%   48.80% 0.0101   0.0135
Poivrons 5 0 1 1 83.33%   27.03% 63.60%   0.0063 0.2273
Poivrons rouges 5 0 1 1 83.33% 29.50%     0.0095    
Poivrons oranges 4 0 1 1 80.00%            
Poivrons jaunes 1 0 1 1 50.00%            
Tomates (frais, pas grandi à la maison) 5 1 1 0 85.71% 59.60% 72.51% 72.90% 0.1268 0.2797 0.2847
Tomates cerises 3 1 1 1 80.00%     32.80%     0.0389
Concombres 4 0 2 1 66.67% 46.90% 54.56% 62.90% 0.2046 0.2745 0.3232
Brocoli 4 0 2 1 66.67% 53.30% 43.38% 55.50% 0.2640 0.1703 0.2818
Champignons 5 0 1 1 83.33% 33.50% 36.46% 50.00% 0.0168 0.0246 0.0938
VIANDE
Tout type de bœuf (en excluant la charcuterie) 7 0 1 0 87.50%   78.65% 78.40%   0.3180 0.3146
Hamburgers 7 0 1 0 87.50%   35.88% 39.10%   0.0039 0.0068
Bacon 4 1 3 0 62.50% 46.30%   27.20% 0.1845   0.0322
Tout type de poulet  (en excluant la charcuterie) 6 1 1 0 87.50% 64.90% 91.43% 85.60% 0.1362 0.3662 0.3879
Poulet entier ou mourceaux de poulet 4 0 3 1 57.14%     70.00%     0.2269
PRODUITS LAITIERS ET ŒUFS
La crème glacée/gelato 4 0 2 1 66.67% 59.20% 42.82% 42.00% 0.3067 0.1649 0.1570
Œufs 4 1 1 0 83.33% 75.40% 82.22% 80.70% 0.3597 0.4008 0.3963
Maniupler des œufs crus 4 1 1 0 83.33%            
FRUIT
Fraises 4 0 1 1 80.00% 45.00% 31.54% 49.60% 0.1128 0.0339 0.1525
Bananes 4 1 2 0 71.43% 70.30% 79.04% 76.70% 0.3181 0.2846 0.3026
AUTRE
Céréales à déjeuner froids 3 1 2 0 66.67% 69.20%   54.30% 0.3263   0.2723

Autres collations préemballées (p. ex. craquelins, biscuits, petits gâteaux)

4 1 1 0 83.33% 71.80%     0.3229    

*Basé sur Population Survey Atlas of Exposures, 2006-2007, United States Centers for Disease Control and Prevention

†Basé sur Waterloo Region, Ontario food consumption survey, November 2005 to March 2006

++Basé sur l’étude Foodbook, 2015, Agence de la santé publique du Canada

Question 2-5 : Que signifient ces résultats? Pourquoi de multiples aliments sont-ils signalés?

RÉPONSE

Les aliments dont la fréquence de consommation est supérieure aux niveaux prévus « peuvent » être une source et doivent être examinés plus en détail. Statistiquement, avec un si grand nombre de questions incluses dans un questionnaire générateur d’hypothèses, il y a certains aliments qui seront signalés uniquement par hasard (particulièrement avec un échantillon aussi limité que celui de la présente étude de cas).

Certains aliments peuvent être consommés plus fréquemment que prévu parce qu’ils sont « en saison » (p. ex. certains fruits d’été ont des valeurs « prévues » artificiellement basses dans les enquêtes sur la nutrition). Dans notre étude de cas, cela peut expliquer pourquoi les fraises sont signalées; il ne faut cependant pas oublier que les fraises ont été liées à des éclosions d’infections à E. coli O157:H7 par le passé.

Par ailleurs, il est important de garder à l’esprit que certains aliments avec une fréquence de consommation prévue élevée (p. ex. le poulet) peuvent paraître anodins sur le plan statistique, mais peuvent quand même être des sources potentielles.

 

< RETOUR SUIVANT >