Conclusion de l’étude de cas

L’enquête a commencé par la détection d’une concentration de cas de maladies causées par E. coli O157:H7, qui a entraîné l’ouverture d’une enquête (Module 1). Des renseignements ont ensuite été recueillis auprès des cas afin de générer des hypothèses sur la source de la maladie (Module 2) et des preuves tirées d’enquêtes épidémiologiques, microbiologiques et de traçage ont été rassemblées pour impliquer une source potentielle (Module 3). L’enquête s’est conclue par la déclaration de la fin de l’éclosion et la diffusion des résultats de l’enquête aux intervenants concernés (Module 4).

Les sources probables de maladie à E. coli O157:H7 dans cette éclosion étaient deux différentes marques de hamburgers congelés produits à la même usine, à savoir deux lots de hamburgers Farmer Fred’s Burgers et un lot de hamburgers Happy Burger. Ces produits ont été rappelés du marché.

Une liste de tous les documents utilisés dans l’étude de cas peut être consultée ici.

Merci de bien vouloir remplir notre sondage de rétroaction. Il est disponible en ligne à l’adresse http://phac-outbreak.fluidsurveys.com/s/toolkit2015/langfr-ca/.

« Épi »-logue

La présente étude de cas concernait une enquête sur une éclosion fictive d’infection à E. coli O157:H7 survenue au cours de l’été 2014, du point de vue de l’administration fédérale. Chaque éclosion étant unique en son genre, cette étude de cas n’est pas destinée à être un document d’orientation sur les enquêtes concernant les éclosions au Canada. Afin d’améliorer le déroulement de l’histoire, des libertés créatives ont été prises à plusieurs occasions. Quelques-unes de ces libertés créatives sont résumées ci-dessous :

Section Histoire de l’étude de cas Commentaire

Module 1 – Surveillance des maladies entériques et détection de l’éclosion

L’intervalle entre l’isolement/identification des organismes et la déclaration systématique au Programme national de surveillance des maladies entériques est très court.

Les délais pour détecter une augmentation du nombre de cas signalés qui sont utilisés dans cette étude de cas ne sont pas représentatifs du délai réel d’analyse des données hebdomadaires du PNSME.

Exercice 1 : Création d’une liste détaillée pour une enquête

La date d’apparition de la maladie a été fournie pour tous les cas, même ceux qui ont été perdus lors du suivi.

La date d’apparition de la maladie n’est généralement pas disponible pour tous les cas. Lorsqu’elle n’est pas disponible, la première date connue doit être utilisée (date d’apparition de la maladie, date de prélèvement de l’échantillon, date de réception, date d’isolement, date de chargement de l’électrophorèse en champ pulsé, date du rapport).

Exercice 3 : Analyser la fréquence de consommation des aliments dans Excel

Huit questionnaires destinés à la génération d’hypothèses sont reçus en deux jours.

Ce délai souvent bien plus long que deux jours. Plusieurs jours peuvent être nécessaires pour prendre contact avec un cas et trouver un moment convenable pour lui faire répondre au questionnaire.

Module 3 – Téléconférence no 2 du CCEE

Dans l’étude de cas, la majorité des renseignements sont communiqués pendant les téléconférences du CCEE.

Bien que les téléconférences du CCEE constituent une excellente occasion de tenir les autres membres au courant, les renseignements sont généralement communiqués à mesure qu’ils sont disponibles, ce qui ne correspond pas toujours au calendrier des téléconférences du CCEE.

Exercice 5 : Évaluation épidémiologique

Dans l’étude de cas, 11 cas sur 12 ont déclaré avoir mangé des hamburgers avant l’apparition de la maladie.

Le pourcentage de cas signalant le produit impliqué n’est pas toujours aussi élevé. Les évaluations épidémiologiques sont souvent réalisées avec moins de 100 % des cas déclarant avoir consommé le produit impliqué.

Module 4 – Déclaration de la fin de l’éclosion

Aucun cas n’a été signalé après le rappel.

Les hamburgers rappelés étaient un produit congelé. Les gens ne sont pas toujours conscients qu’ils ont le produit rappelé à leur domicile. Par conséquent, il est possible que d’autres cas surviennent après le rappel.

 

< RETOUR