Enquêtes multijuridictionnelle : MITIOA et CCEE

Au Canada, les éclosions de maladies entériques à l’échelle de plusieurs provinces et territoires nécessitent habituellement l’intervention de plusieurs organismes appartenant à divers ordres de gouvernement. Afin de faciliter la collaboration lors des enquêtes de ce genre, on applique les Modalités canadiennes d’intervention lors de toxi-infection d’origine alimentaire (MITIOA).

Comme il y a des cas dans plus d’une province, vous décidez d’organiser une téléconférence d’évaluation initiale avec les partenaires fédéraux et provinciaux pour déterminer s’il faut mettre sur pied un Comité de coordination de l’enquête sur l’éclosion (CCEE)  à l’échelle nationale afin de faire enquête sur cette grappe. Après discussion avec vos collègues, il est convenu que la téléconférence aura lieu demain (le 22 juillet 2014).

Question 1-6 : Qui devriez-vous inviter à participer à la téléconférence d’évaluation concernant la mise sur pied d’un CCEE?

RÉPONSE

En général, les téléconférences d’évaluation concernant la mise sur pied d’un CCEE doivent compter les participants suivants :

LECTURES COMPLÉMENTAIRES

 

Question 1-7 : On vous a demandé d’établir un ordre du jour pour la téléconférence d’évaluation concernant la mise sur pied d’un CCEE. Quels points principaux incluriez-vous à l’ordre du jour?

RÉPONSE

En général, l’ordre du jour d’une téléconférence d’évaluation initiale concernant la mise sur pied d’un CCEE comprend les points suivants :

  • Mot de bienvenue et appel nominal
  • Examen de l’ordre du jour proposé, ajouts (le cas échéant) et adoption
  • Contexte
  • Plan d’enquête actuel et constatations initiales (nombre de cas, plage temporelle d’apparition de la maladie, caractéristiques démographiques, concentration en fonction du lieu ou du temps)
  • Mise à jour sur la situation par les provinces/territoires
  • Discussion sur la coordination à l’échelle nationale et sur la mise sur pied d’un CCEE
  • Prochaines étapes

OUTILS

 

< RETOUR SUIVANT >