Questionnaires générateur d’hypothèses

Jour 3 : Mercredi 23 juillet 2014 (n = 12)

Une recherche documentaire révèle que les éclosions d’infections à E. coli O157:H7 sont associées à une grande variété de produits alimentaires ainsi qu’au contact avec des animaux et à l’exposition à de l’eau non traitée. Les sources d’éclosions au cours des dernières années comprenaient du lait non pasteurisé, du cidre de pomme, diverses laitues (y compris la laitue romaine), des épinards, du bœuf haché et des produits de bœuf haché, de la venaison et des fraises. Vous vérifiez les registre des éclosions, et vous découvrez que les deux dernières éclosions d’infection à E. coli O157:H7 au Canada étaient liées à du fromage fabriqué à partir de lait non pasteurisé et à du bœuf attendri.

PulseNet Canada confirme qu’avant la grappe actuelle, cette combinaison de profils ECP a été observée quatre fois seulement au cours des six dernières années. FoodNet Canada et vos collègues des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis affirment tous qu’ils n’ont jamais vu cette combinaison de profils ECP auparavant.

Six cas additionnels sont signalés par l’intermédiaire de PulseNet Canada : un en Saskatchewan, deux au Manitoba, deux en Alberta et un en Colombie-Britannique. La Colombie-Britannique est ajoutée à la liste des participants au CCEE et est invitée à prendre part à la téléconférence du CCEE prévue le vendredi 25 juillet 2014.

Le nouveau dénombrement de cas (12 au total) est communiqué par courriel aux provinces touchées. Les provinces indiquent qu’il est nécessaire d’organiser aujourd’hui une téléconférence technique des services d’épidémiologie afin de discuter des prochaines étapes avant la téléconférence du CCEE de vendredi. La téléconférence technique a lieu à 14 h. Lors de cette téléconférence, les provinces conviennent de réaliser d’autres entrevues avec leurs cas en utilisant un questionnaire générateur d’hypothèses uniformisé sur la bactérie E. coli.

Question 2-4 : Quels renseignements recueille-t-on au moyen de ce type de questionnaire?

RÉPONSE
  • Les questionnaires générateur d’hypothèses (aussi appelés des questionnaires «shot gun») recueillent des renseignements démographiques (p. ex. âge, sexe, métier), des renseignements cliniques (p. ex. symptômes, date d’apparition de la maladie, renseignements sur l’hospitalisation) et des renseignements sur l’exposition (p. ex. historique alimentaire, antécédents de voyage, contacts avec des animaux, exposition à de l’eau).
  • Vous pouvez télécharger le questionnaire générateur d’hypothèses utilisé dans le cadre de la présente enquête ici.

OUTILS

 

< RETOUR SUIVANT >