Définitions de cas

Après l’activation d’un CCEE, les partenaires d’enquête doivent s’entendre sur les définitions de cas. Les définitions de cas sont des séries de critères normalisés permettant de déterminer qui doit être inclus dans une éclosion et qui ne doit pas l’être. L’objectif est de faire en sorte que les cas soient dénombrés de façon systématique et cohérente pour permettre d’effectuer des comparaisons et d’analyser des tendances.

Dans les enquêtes sur les éclosions, les définitions de cas sont utilisées uniquement pour dénombrer les cas d’éclosion et non pour établir des diagnostics cliniques ou prendre des décisions en matière de soins de santé pour un patient. Les lignes directrices, algorithmes et protocoles existants doivent être suivis conformément aux politiques des administrations locales afin d’assurer la gestion adéquate des cas cliniques.

Deux composantes doivent être incluses dans les définitions de cas :

  1. Les critères cliniques et/ou de laboratoire pour évaluer si une personne est atteinte de la maladie en question;
  2. Les restrictions selon la personne, le lieu et la période.

À mesure que l’enquête progresse et que de nouveaux renseignements sont disponibles, les définitions de cas seront souvent rajustées pour être plus précises (lecture complémentaire : Définitions de cas).

Question 2-2 : Créez des définitions de cas préliminaires pour cette éclosion.

Les définitions de cas doivent être élaborées en collaboration avec les partenaires d’enquête. Pour cette éclosion, la définition d’un cas confirmé peut être très précise, car elle comprend les cas génétiquement liés par séquençage du génome entier (SGE).

À ce stade de l’enquête, il est important d’inclure tous les cas qui peuvent faire partie de cette grappe, en particulier les cas précoces. Dans notre grappe, le cas le plus précoce a signalé un début de maladie le 22 avril 2020; étant donné que Salmonella a une période d’incubation pouvant aller jusqu’à sept jours, nous pourrions utiliser le 15 avril 2020 dans notre définition de cas initiale. Toutefois, dans cette situation, il serait plus approprié d’utiliser le 1er avril 2020 pour tenir compte des délais de déclaration possibles. Dans les enquêtes d’éclosions de maladies entériques survenues dans plusieurs provinces ou territoires, le délai de déclaration correspond au temps écoulé entre l’apparition des symptômes chez le cas (ou la date du prélèvement de l’échantillon si aucune date d’apparition des symptômes n’est connue) et le moment où le cas est signalé à la Division de la gestion des éclosions de l’Agence de la santé publique du Canada (DGE de l’ASPC). Lorsque le cas demande des soins de santé, de nombreuses mesures doivent être prises avant que le cas ne soit signalé à la DGE de l’ASPC, ce qui prend du temps. Ces mesures comprennent la collecte de l’échantillon, l’analyse de l’échantillon fourni par le cas pour détecter la présence d’agents pathogènes, la réalisation d’un sous-typage moléculaire sur les échantillons positifs et le signalement du cas au Laboratoire national de microbiologie. Pour les éclosions d’infection à Salmonella, ce délai est généralement de trois à six semaines.

Cas confirmé : Un résident du Canada ou une personne en visite au Canada chez qui

  • la présence de la bactérie Salmonella Newport a été confirmée en laboratoire ET
  • in isolat correspond à la grappe de PulseNet Canada 2005NEWWGS-1ON-MP lors de l’analyse par séquençage du génome entier* ET
  • la date d’apparition des symptômes ou la date de confirmation en laboratoire est le 1er avril 2020 ou après cette date.

*Les lignes directrices pour l’interprétation du séquençage du génome entier sont établies par le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada.

Question 2-3 : Il est décidé qu’une définition de cas confirmé est tout ce qui est requis pour cette enquête. Toutefois, d’autres enquêtes peuvent comprendre des définitions de cas « probables » et « suspects ». Pourquoi voudriez-vous une définition de cas probable pour cette enquête? Rédigez une définition de cas probable qui pourrait être utilisée.

Les définitions de cas probables et suspects peuvent être utilisées lorsque les résultats de laboratoire sont en attente ou non disponibles. Dans cette enquête, vous pourriez envisager d’ajouter une définition de cas probable pour tenir compte des cas de Salmonella Newport pour lesquels un séquençage du génome entier est en cours :

Cas probable : Un résident du Canada ou une personne en visite au Canada qui répond aux critères suivants :

  • présence de la bactérie Salmonella Newport confirmée en laboratoire ET
  • résultats du séquençage du génome entier en attente ET
  • apparition des symptômes ou confirmation en laboratoire en date du 1er avril 2020 ou après cette date.

Cela permettrait d’enquêter plus tôt sur les cas probables et leurs expositions alimentaires, ce qui améliorerait leur capacité de se rappeler les événements et la possibilité que des restes alimentaires soient disponibles à des fins d’analyse. Toutefois, les cas probables peuvent aussi brouiller une enquête s’ils ne deviennent pas des cas confirmés. Par conséquent, il est important d’évaluer les avantages et les inconvénients d’utiliser plusieurs définitions de cas dans chaque enquête. Une définition de cas probable comme celle-ci ne fonctionnerait pas pour les sérotypes de Salmonella communs signalés fréquemment (p. ex. Salmonella Enteritidis), mais elle peut être envisagée pour les sérotypes de Salmonella rares ou moins communs comme Salmonella Newport.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les définitions de cas probables et suspects ici.

OUTILS

< Retour Suivant >